SB et son collègue de travail. Part 2

Rendez-vous le samedi suivant – et donc, la fameuse heure aux cinq extases (voilà qui ferait un bon titre de roman).

« Et alors ? Et alors ? Et alors ? me dites-vous, ça a coincé quand ? » Ça a coincé le soir même lorsque, rentrée en mes pénates, je lui ai envoyé un bisou en smiley. C’était peut-être un détail pour moi, mais pour lui ça voulait dire beaucoup. Trop, en fait. Après quelques circonlocutions sur le fait que je ne devais jamai-jamais-jamais m’attacher à lui – oui, Chouchou, j’ai compris – Chouchou m’annonce tout de go que la preuve que je ne dois pas m’attacher à lui, c’est qu’il a une autre copine. En même temps que mon auguste personne.

Je ne vous cache pas que le bisou m’est un peu resté coincé dans la gorge – euphémisme. Et qu’il a gratté une partie de la nuit et du dimanche suivant. Je passe sur le fait que Chouchou a gentiment envoyé son dernier SMS à 1h30 du matin – pour une fois que je dormais, il a fallu qu’il me réveille…

Alors, si je fais la part des choses, je n’ai aucun souci à reconnaître que Chouchou a annoncé dès le départ que c’était provisoire et sans sentiments. Et pour moi, c’était entendu. Je n’ai pas demandé à Chouchou de fixer la date de nos épousailles, voyez-vous. Et j’avais bien conscience que chaque rendez-vous pouvait être le dernier.

Mais enfin, si jamais vous avez la réponse, merci de m’expliquer où est la logique, lorsque Chouchou m’appelle alors même qu’il a déjà retrouvé une autre partenaire de jambes en l’air et qu’il craint précisément que je ne m’attache trop à lui ?

Alors, évidemment, là, Chouchou, j’en suis bien détachée. Et on va être honnête, j’en garde quand même le souvenir de grands moments purement physiques mais néanmoins exceptionnels. Ce qui, après vingt ans de mariage et deux d’abstinence, est tout à fait appréciable. Chouchou a plus qu’honorablement fait les araignées…

Mais enfin, on va quand même convenir ceci : Chouchou, si tu lis ces lignes, c’était vraiment pas la peine de rappeler.

Texte de SB. Merci pour cette participation.

Je reviens très vite vers vous avec mes palpitants échecs ! Je travaille en ce moment sur le prochain ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *