La fausse bonne idée.

Vous rencontrez un presque jeune homme propre sur lui. Il a du charme, un sourire à tomber, il est sexy, il a de la conversation, il vous fait rire. La relation débute, il vous surprend, en bien. Au lit, il est plutôt prometteur. Bref, l’alignement des planètes semble enfin en votre faveur.

Alors pourquoi ne pas prévoir une petite escapade en amoureux ?

Après un mois ? Pour dans 3 mois ? Dans un pays froid ? A ce stade de mon récit, vous vous dites sûrement que je devrais changer le titre de mon article et le renommer : « Les fausses bonnes idées » ou « L’art de l’idée à la con ». Mais reprenons.

En amoureux… Je ris mais je ris…jaune. Monsieur pense encore aimer son ex, alors autant vous dire que pour le côté amoureux, je peux aller me brosser. Mais pourquoi renoncer ?

L’ex est un élément fondamental pour rater sa vie amoureuse.

En plus, s’il y a un problème de digestion et de gestion du deuil, vous êtes sûres de souffrir, ce serait donc dommage de s’arrêter à un détail aussi insignifiant.

Après un mois ?  Tout beau tout neuf vous avez dit ? Je vous laisse relire le point précédent.

Pour dans 3 mois ? 3 fois ce que vous venez de vivre.

Cela vous laisse le temps d’avaler de nouvelles couleuvres. De vous disputer. De vous entretuer. De vous séparer. Et de vous réconcilier ou du moins de trouver un terrain d’entente pour parvenir à vous supporter en pays hostile.

Dans un pays froid ? Entre le Damart, le bonnet, la goutte au nez et les dents qui claquent, c’est clair, il sera séduit.

Il est important de mettre toutes les chances de notre côté.

Et pourtant… Les jours passent, les semaines également, le départ approche. La relation n’évolue pas, elle ne se détériore pas non plus. Il n’y a pas d’amour mais semble-t-il de l’affection. Il faut dire que vous êtes brave et divertissante.

Le suspense est insoutenable.

Le petit ange blanc me souffle à l’oreille : « vous allez passer un délicieux séjour et votre relation va évoluer pendant le voyage ». Le petit diable rouge est mort de rire : »Tu vas tomber amoureuse, mais pas lui, et à votre retour, tu vas verser des torrents de larmes. Niark, niark. »

On ne va pas se mentir, je rêverais que le « presque jeune homme propre sur lui » tombe amoureux de moi et que je puisse laisser libre cours aux sentiments que je contrôle, fais taire et refoule. Mais avouez qu’un happy end serait moins amusant !

Quand je vous disais que le suspense était insoutenable !

En attendant ? Budapest, nous voilà !

Je suppose que vous devinez l’issue de cette histoire ? Nous avons bien évidemment rompu avant !

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 réflexions sur “La fausse bonne idée.

  1. Nom dit :

    Mais que d’aventures ! Tu as vraiment une vie amoureuse palpitante, pleine de rebondissements 😍.
    As tu envisagé de passer un Doctorat ? Maître de conférence ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *